Compost dans la salle de bain

On entend souvent parler du bac de compost comme un élément-clé dans une cuisine. Mais qu’en est-il de la salle de bain ? N’y a-t-il pas également, dans la salle de bain, beaucoup de matières résiduelles que l’on jette à la poubelle qui pourraient se retrouver au bac de compost ? Lumière sur les bonnes pratiques de compost aux toilettes !

Nos us et coutumes font en sorte que c’est une petite poubelle que nous avons pris l’habitude d’installer dans la salle de bains. Pourtant, la grande majorité de ce qu’on y jette se composte.

Source : Association québécoise Zéro Déchet

S’ajoute à cette liste peu exhaustive des items de soins corporels ou d’hygiène durables, remplaçant les alternatives à usage unique. Pensons notamment aux coton-tiges en bois, aux brosses à dents en bambou, aux élastiques à cheveux biodégradables, aux cotons démaquillants lavables, aux coupes menstruelles, à la soie dentaire compostable et rechargeable et à la confection de produits d’hygiène personnelle (savon, shampoing, soins du visage, etc.).

Dans tous les cas, il est toujours plus intéressant, environnementalement parlant, d’opter pour des produits fabriqués avec des matières naturelles. Dans la salle de bain par exemple, des articles en bois, en bambou ou en métal sont gage d’une plus grande durabilité, longévité et éco-responsabilité. Commencer par l’implantation du compost ou d’un de ces produits durables dans la salle de bain est une bonne porte d’entrée vers l’adoption d’un mode de vie tendant vers le zéro déchet ! 

Pour le compost, il est possible d’installer deux petits bacs ; l’un faisant office de bac de compost et l’autre, de poubelle. Vous verrez, le second se remplira beaucoup plus lentement qu’à l’habitude. Pour le petit bac de compost, vous pouvez utiliser le bac de compost format comptoir fourni par votre municipalité ou encore un petit seau non utilisé dans votre maison auquel vous donnerez une seconde vie !

Catherine Ouellet, pour l’Association québécoise Zéro Déchet