Journée internationale des bénévoles

99 % des activités de l’AQZD et du Festival Zéro Déchet sont bénévoles.

Depuis 1985, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a nommé la journée du 5 décembre comme étant la Journée internationale des bénévoles. Cela à pour but de souligner la contribution des bénévoles dans les communautés.

Leur rendre hommage et les remercier pour leur soutien depuis longtemps est la moindre des choses.

Nous tenions également à remercier nos membres du Conseil d’administration (C.A.) pour leur énorme travail entièrement bénévole : Audrey Mougenot, Alexis Grenon, Patricia Hénault, Cynthia Bouchard-Gosselin, Camille-Charlotte Gilbert-Lapointe, Anaïs Potier et Laure Mabileau.

Voici les témoignages de nos appréciés bénévoles après avoir passé du temps avec nous.

Nathalie Ainsley

Bénévole – Rédactrice de contenu web

Je suis bénévole pour le bonheur que ça m’apporte, quand on se met en action et qu’on s’implique, ça génère un sentiment d’utilité et de fierté.  En 2018, à la suite du rapport du GIEC, je me suis sentie comme si j’étais sur le Titanic et qu’on venait de me dire qu’on fonçait sur un iceberg, je n’ai pas été capable de continuer à prendre tranquillement mon verre de vin au bar.  Je veux être capable de regarder mes petits-enfants dans les yeux et leur dire : « Quand elle a su, grand-maman a fait tout ce qu’elle pouvait! ». Je suis à l’AQZD parce que c’est cette forme d’action positive qui me rejoint, jamais dans la culpabilisation mais dans la prise de conscience qu’on a un pouvoir plus grand qu’on pense, en tant que citoyen.ne et consommateur.trice.  Qu’il y a un mouvement qui est en marche et qu’on a bien plus de fun à en faire partie qu’à le regarder passer.

Andrée-Anne Lambert

Bénévole

J’ai commencé à m’impliquer avec l’AQZD lors de la première édition du Festival Zéro Déchet. J’avais assisté à une conférence sur le zéro déchet quelques mois plus tôt avec mon mari et ça nous avait beaucoup fait réfléchir sur notre consommation et nos habitudes de vie. Alors qu’on pensait être presque des citoyen.ne.s modèles pour l’environnement, on s’est rendu compte qu’on avait en fait toutes sortes d’angles morts, des choses qu’on pouvait facilement changer, mais auxquelles on n’avait simplement jamais pensé. J’ai donc voulu m’impliquer pour continuer à apprendre, mais aussi pour à mon tour être en mesure d’être cette étincelle pour d’autres, pour ceux qui voudraient changer s’ils savaient qu’il y a des options. Ça m’a permis de rencontrer des gens inspirants qui me motivent à continuer.

Amélie Marchand

Bénévole – Photographe

J’ai commencé à m’impliquer à l’AQZD en 2018 en tant que photographe pour le Festival Zéro Déchet, j’ai été présente aux kiosques d’informations de l’AQZD à plusieurs reprises puis j’ai commencé à faire de la traduction à l’automne 2020.  Ce qui m’a marquée dès ma première expérience au Festival Zéro Déchet c’est l’impression de faire partie d’une fourmilière de bonnes idées! J’étudie en sciences de l’environnement à l’université et il est très facile de se laisser décourager par l’ampleur du travail à accomplir pour rendre notre quotidien plus durable. M’impliquer à l’AQZD m’apporte beaucoup d’espoir parce que je découvre de nouvelles initiatives positives tous les jours. Depuis deux ans, j’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes entreprenantes et inspirantes et j’ai réalisé que les solutions existent en grand nombre. La communauté grandissante autour de l’AQZD est énergisante et me motive dans mes études et mes projets. 

Maëlle Reveau

Bénévole – Recrutement, accueil et intégration

Après mes deux participations au Festival Zéro Déchet en tant qu’exposante, je me suis dit, let’s go c’est à mon tour de m’impliquer avec l’AQZD! Pourquoi l’AQZD? Pour le partage des mêmes valeurs, pour sensibiliser mon entourage, pour promouvoir le zéro déchet et la consommation éco-responsable, pour que mon implication est un sens, une utilité, un but. Mes missions? Je m’occupe du recrutement, de l’accueil et de l’intégration des nouveaux et des nouvelles bénévoles et c’est un plaisir de rencontrer toutes ces personnes. Ce que ça m’apporte? L’envie de m’impliquer d’autant plus, d’élargir mon réseau, de découvrir, d’apprendre, de partager, d’agir. De l’espoir, car je suis persuadée que chaque petit geste compte. 

Maude Laflamme Lessard

Bénévole – Festival Zéro déchet

J’ai choisi d’être bénévole pour l’AQZD parce que la mission rejoint énormément la mienne. Je souhaite faire ma part et démontrer mon soutien indéfectible au mouvement zéro déchet dans la lutte aux changements climatiques. Côtoyer des gens qui ont des valeurs similaires aux miennes me nourrit grandement. Je me souviendrai toujours de mon expérience de bénévole au Festival Zéro Déchet en 2019 qui fut très enrichissante et qui m’a permis de rencontrer des gens formidables!

Philippe Noubani

Bénévole – comité certification

Je crois fondamentalement que la réduction à la source est la meilleure manière de réduire la quantité de matière résiduelle que chaque citoyen.ne produit. L’AQZD a été créée principalement afin de promouvoir cette solution alors c’était logique de me joindre à eux afin de supporter leurs efforts. Les causes environnementales sont celles qui me rejoignent le plus depuis quelques années. Réduire la quantité de matière résiduelle produite, réduire l’utilisation du plastique et réduire le gaspillage alimentaire sont tous des causes qui me tiennent à cœur. J’ai la chance de me joindre à un jeune OBNL, remplie de bénévoles motivés et dévoués, duquel je peux apprendre tellement en suivant son évolution. J’ai aussi le privilège de participer à un projet de certification qui aidera à promouvoir le mouvement zéro déchet en éduquant, encourageant et récompensant les nombreuses entreprises qui désirent réduire la quantité de matière résiduelle qu’elles produisent. C’est vraiment un beau projet. Mon premier contact avec les membres de l’AQZD était lors d’un 5 à 7 organisé par les fondateurs de l’organisme afin de remercier ses bénévoles. J’ai été accueilli à bras ouverts et, dès le début, il m’était évident que les membres de cet organisme était très sérieux au sujet d’avoir un impact profond et durable sur la problématique des matières résiduelles. Je savais instantanément que j’étais à la bonne place.

Catherine Deninger

Bénévole

Lorsque je suis allée au Festival Zéro Déchet en 2017, j’étais loin de me douter que je deviendrais par la suite bénévole et même conférencière pour l’AQZD! J’étais alors encore convaincue que le recyclage et le compost étaient des solutions durables, mais j’ai rapidement compris qu’être bénévole pour l’AQZD, c’est beaucoup plus que montrer aux gens à trier leurs poubelles! En mettant sur pied une cellule locale AQZD dans la Vallée-du-Richelieu, j’ai été agréablement surprise de constater l’enthousiasme des participants de 5 à 75 ans à ramasser des déchets lors de notre toute première Course aux déchets en 2019 et lors de notre tout nouveau projet d’accompagnement zéro déchet pour les citoyen.ne.s pour 2021. Je crois que le plus important pour moi dans le zéro déchet, c’est l’entraide et le défi de remettre en question le statuquo. 

Par Maëlle Reveau et Rachel Lanthier pour l’association québécoise zéro déchet