Le camping en mode zéro déchet

L’été bat son plein, et comme plusieurs, vous avez envie de vous retrouver en nature? Le camping, qu’il soit sauvage ou sur terrains aménagés, est un excellent moyen de décrocher sans aller trop loin. En plus, c’est super écolo!

Voici quelques trucs pour ne pas perdre ses belles habitudes zéro déchet en camping, inspiré du programme Sans trace (Leave no trace).

Conçu dans les années 60 et 70, ce programme préconise sept principes servant à minimiser l’impact des campeurs sur la nature. On pourrait dire que c’est l’ancêtre du zéro déchet!

Les 7 principes du « Sans Trace »

  • Se préparer et prévoir
  • Utiliser les surfaces durables
  • Gérer adéquatement les déchets
  • Laisser intact ce que l’on trouve
  • Minimiser l’impact des feux
  • Respecter la vie sauvage
  • Respecter les autres visiteurs
Logo sans trace

Pour cet article, nous allons principalement nous concentrer sur le premier principe, « Se préparer et prévoir », ainsi que sur « Gérer adéquatement les déchets » et « Minimiser l’impact des feux ».

Emprunter avant d’acheter

On s’entend, faire du camping nécessite pas mal de matériel. Rappelons-nous toutefois la base du zéro déchet, qui est de réduire avant tout la consommation.

Avant de faire une razzia au magasin de plein air, sondez plutôt votre entourage afin de dénicher ce dont vous aurez besoin. Gageons que vous pourriez emprunter tente, brûleur, bâche, sac de couchage et autres équipements de camping!

Sinon, la location s’avère une alternative intéressante – plusieurs magasins de plein air offrent une vaste gamme de matériel à louer.

Bien planifier ses repas

En matière de repas, la planification est la clé. Camping est souvent synonyme de virée de dernière minute à l’épicerie, avec peu d’égard au suremballage. Avec un minimum de planification, toutefois, il est largement possible de les réduire ou les éliminer.

Pensez à planifier des repas simples, faites une liste d’épicerie, et procurez-vous au préalable un maximum d’ingrédients en vrac.

Pourquoi ne pas acheter vos légumes sans emballages, et les griller directement sur le feu? Quoi de mieux qu’un bon maïs en saison, cuit vapeur dans sa pelure sur les flammes… Encore mieux s’il provient de chez le fermier croisé en route!

Afin de minimiser l’utilisation de combustibles, visez à minimiser les aliments nécessitant une cuisson. Des salades froides préparées à la maison se prêtent à merveille au camping.

Avant de partir, préparez également des portions de grignotines telles que des bretzels ou des noix dans des sacs réutilisables.

N’oubliez pas non plus de préparer des petits contenants de condiments de la maison, tels que la moutarde et les épices. Cela vous évitera d’en acheter des pots entiers à l’épicerie.

Fusillis
Aliments en vrac chez La Récolte

Boire sans déchets

Si vous êtes en camping sauvage près d’un point d’eau, le filtre à eau est de mise. Il vous permettra de vous abreuver tout le séjour, en puisant directement des lacs et rivières.

Vous êtes en camping avec voiture? Pensez à remplir plusieurs grosses bouteilles et autres contenants réutilisables, que vous ferez congeler. En plus, votre glacière sera maintenue au frais, et vous n’aurez pas à acheter de la glace en sac!

Growler du Dieu du Ciel
Crédits photo : Dieu du Ciel!

Pour ce qui est de l’alcool, saviez-vous que vous pouviez faire remplir des cruchons de bière consignés (growler), et même des petits fûts, directement auprès de certaines microbrasseries?

Avec un peu de planification, nous pouvons tout à fait réduire la quantité d’emballages utilisés pour l’eau et la bière. 

Minimiser l’impact des feux

Le feu, c’est rassembleur et oh combien satisfaisant. N’oubliez pas toutefois qu’il n’a pas exactement un impact positif sur l’environnement. Pourquoi ne pas réduire la fréquence et la durée de vos feux, et de vraiment savourer le moment quand vous en faites un?

La manière dont on se procure le bois a également un impact. Les nombreux campeurs se cherchant de quoi allumer leur feu finissent par vider la forêt environnante de son petit bois. Petit bois qui joue un rôle important au sein de l’écosystème.

Pensez à acheter votre corde de bois à l’entrée du camping, afin de minimiser votre impact sur la forêt à ce niveau.

Afin de minimiser l’impact de vos feux, voici les recommandations du programme Sans trace :

  • Faites un feu qu’aux endroits désignés, loin des arbres.
  • Laissez le feu se consommer jusqu’aux cendres.
  • Éteignez le feu entièrement.
  • Ne faites pas brûler de plastique ou d’aluminium.
  • Si vous avez à ramasser du bois, choisissez du bois mort dans un vaste périmètre autour du campement.
Feu de camp
Crédit photo : Roya Ann Miller

Gérer les déchets

Si vous avez bien planifié votre séjour, il ne devrait pas rester beaucoup de déchets. Mais pour ces récalcitrants, pensez à apporter quelques sacs pour pouvoir les rapporter chez soi.

Pour les déchets organiques, pensez à les rapporter et non à les jeter dans la forêt. Ils ne seront pas compostés s’ils restent à la surface du sol. Les microorganismes responsables de la décomposition se trouvent dans les couches plus profondes, et non à la surface.

Quant aux déchets humains, c’est un peu le même principe. S’il n’y a pas de toilettes ou toilettes sèches à proximité, creusez un trou d’au moins 30 cm (assez loin des tentes!) dans le sol pour les excréments. Vous vous assurerez de ne pas déséquilibrer le fragile équilibre de la forêt.

Penser à l’hygiène personnelle

Attention à l’impact de vos produits d’hygiène personnelle! Votre crème solaire, chasse-moustiques et savon s’écouleront directement dans la nature environnante.

Le savon, par exemple, a un impact sur les fragiles écosystèmes aquatiques, notamment en dissolvant le film protecteur à la surface de la peau des poissons et amphibiens.

Nettoyant corps
Nettoyant pour le visage chez Rose Citron
Savon
Savon à l'eucalyptus chez Rose Citron

Le mieux est de réduire ces produits au minimum, et de se couvrir afin de se protéger du soleil et des insectes. Choisissez également les produits les plus naturels et biodégradables possibles, et ne mettez jamais de savon dans les étendues d’eau.

Afin de laver votre vaisselle, inspirez-vous des campeurs chevronnés et essayez le sable ou la terre! En frotter une petite poignée retire remarquablement toute trace de nourriture et de gras.

 

Pour conclure, pensez à toujours laisser le site plus propre que lorsque vous êtes arrivé. Réduire son impact en camping, c’est également minimiser son impact sur l’expérience des autres. Plus nous respectons notre environnement et les autres, plus longtemps nous pourrons profiter de nos beaux espaces verts!

Par Karine St-Germain Blais

Au quotidien, Karine St-Germain Blais aide les entreprises responsables à accroître leur visibilité sur le web. Adepte d’autosuffisance et de mode de vie durable, elle tient un blogue sur le zéro déchet et le slow life, Vivre en slow.