Petit déjeuner zéro déchet

Les bienfaits du zéro déchet ne viennent jamais seuls. En plus d’être bon pour la planète, ce petit déjeuner est délicieux, nutritif et économique. À déguster sur la terrasse! ☀

Au menu !

Rôties de pain frais, beurre de noix maison, compote de pommes et de petits fruits remplie de saveurs et de nutriments, café latté au lait végétal.

 

Le pain

Plusieurs options s’offrent à nous pour savourer du bon pain frais. Le faire soi-même, c’est le nec plus ultra du sans-déchet, de la fraîcheur et de la bonne odeur dans la maison. Vous allez le chercher directement à la boulangerie? Apportez votre sac à pain réutilisable. Saviez-vous que le sac de pain tranché du commerce est généralement recyclable. Vérifiez sur l’emballage et faites un sac de sacs avant de le jeter dans le bac! Mais avant, avez-vous pensé à le réutiliser?

Astuce : Avec les paniers Lufa, on a accès à une grande variété de pains de la Fabrique Arhoma, façonnés à la main avec des farines d’ici. Leurs pains sont simplement divins! Lequel choisir entre le pain au levain, le Noix de Grenoble et pistache, le Neuf grains, le Pacane canneberge et érable?

 

Le beurre d’arachide ou beurre de noix

Faire son beurre de noix est assez simple et, lorsqu’on en consomme beaucoup, cela vous permet d’éliminer une bonne quantité de pots de plastique. Conservez ceux que vous avez déjà, ils sont très utiles pour faire le remplissage au marché zéro déchet, ainsi que pour conserver votre beurre de noix maison. Achetez vos noix en vrac et, encore mieux, de culture biologique.

Quels sont les ingrédients nécessaires? Des noix, seulement des noix! Amandes, arachides, pacanes, noisettes, noix de cajou, graines de tournesol, à vous de choisir. Et pourquoi ne pas les mélanger? Évidemment, libre à vous d’y ajouter sucre, sel, sirop d’érable, cannelle ou autre arôme de votre choix. Certains y ajoutent aussi un peu d’huile pour faciliter le mélange. 

Nos instructions : On place les noix au mélangeur et on patiente. On fait une pause de temps en temps et on brasse la pâte pour donner un peu de répit au mélangeur. Vos noix se transformeront d’abord en granules, puis en pâte, puis l’huile commencera graduellement à sortir et amollira la texture. Vous vous arrêtez à la consistance désirée. Il vaut mieux utiliser un mélangeur puissant, sinon gare à le faire travailler trop fort. Notez que le mélangeur fonctionnera mieux s’il est plein. Vous aimez votre beurre de noix croquant? Conservez une petite partie des noix à la première étape, que vous mélangez à la main une fois toutes les étapes réalisées. De plus, faire griller les noix avant leur ajoute une douce touche de saveur.

La compote de pommes et de petits fruits maison

C’est la vedette de ce petit déjeuner: non seulement cette compote est simple à cuisiner, elle a aussi l’avantage de pouvoir être préparée en bonne quantité à l’avance. Sa valeur nutritive n’a rien de comparable aux confitures et autres tartinades commerciales souvent trop sucrées. Elle est économique, génère peu de déchets et est un pur délice!

L’ingrédient de base : des pommes, beaucoup de pommes, un chaudron plein de pommes! On choisit des pommes locales, en vrac ou biologiques et on prend les moins jolies parce qu’elles seront cuites de toute façon. On les fait cuire dans un chaudron avec un peu d’eau ou un fond de jus de canneberge si on en a sous la main. Lorsque les pommes ont commencé à cuire et ont libéré de l’espace dans le chaudron, on ajoute d’autres fruits. Une bonne quantité de petits fruits locaux achetés en saison qu’on a fait congeler, les poires, pêches, et kiwis trop mûrs qu’on a dans le réfrigérateur, ainsi que quelques branches de rhubarbe du jardin feront l’affaire. Ainsi, notre tartinade ne goûte jamais la même chose et elle est sucrée de façon naturelle!

Afin d’améliorer encore plus la valeur nutritive de notre compote, on y ajoute des graines de chia, de lin et de chanvre, qui sont très riches en protéines, fibres, antioxydants et oméga-3.

Parlons du chanvre. Sa culture, parfaitement adaptée au climat québécois, n’exige pas l’emploi de pesticides et mobilise peu de ressources en irrigation. De plus, elle favorise un meilleur équilibre du cycle du carbone. Un hectare de chanvre absorbe autant de CO2 que la même superficie de forêt, soit 15 tonnes. Impressionnant, non? (10 faits sur le chanvre – Ricardo) 

 

En outre, on peut même oser et ajouter à la compote de la poudre de grillon, surnommée à juste titre la protéine de l’avenir. Celle-ci a un goût plutôt neutre et un parfum légèrement chocolaté. Elle est riche en protéine complète avec tous les acides aminés essentiels et est une source élevée de calcium, de fer, d’oméga 3 et de vitamine B12. Comparativement au bœuf, le grillon a besoin de 12 fois moins de nourriture, 2000 fois moins d’eau, 13 fois moins de surface et génère 100 fois moins de gaz à effet de serre pour produire la même quantité de protéines! (Naak)

 

Un verre de jus avec ça? Comme on a nos super-portions de vitamines dans la compote, on peut remplacer le jus de fruits par un verre d’eau. Le fruit entier, même cuit, comporte des fibres et contient encore tous ses nutriments. Il est donc un meilleur aliment que le jus, trop concentré en sucre. De surcroît, on évite tous ces contenants de jus à usage unique. À moins que vous le pressiez vous-même!

Le CAFÉ

Faire son café à la maison, c’est moins cher et plus écolo. On achète notre café en vrac pour éviter l’emballage, et on privilégie les grains bio et de production équitable, pour faire du bien à la planète et aux familles qui cultivent le café dans les pays du Sud. 

 

Si vous prenez un grand plaisir à savourer votre café au bureau, apportez votre tasse réutilisable. Même avec la Covid-19, il est possible de se faire servir le café dans les commerces de façon sécuritaire. Placez vous-même votre tasse sur le comptoir dans la zone de service et bénéficiez d’un remplissage sans contact. Profitez-en pour essayer le café au lait végétal et pour demander à votre barista si son café est équitable.

 

Le LAIT VÉGÉTAL

Saviez-vous que les laits végétaux, comme le lait de soya, d’amande ou d’avoine, moussent très bien? Certains donnent même au café un léger goût crémeux. Le lait d’avoine est celui qui a la meilleure empreinte écologique, en raison de  sa culture souvent locale et nécessitant de moindres quantités d’eau. Vous pouvez aussi faire vous-même votre lait végétal !

 

Pourquoi pas le lait de vache? L’élevage des vaches, que ce soit pour la viande ou pour le lait, est très gourmand en eau : il faudrait 1 000 litres d’eau pour produire un litre de lait. En outre, l’alimentation des vaches contribue à la déforestation et à la disparition des habitats de milliers d’espèces. Enfin, l’élevage des vaches produit des gaz à effet de serre. (Duel écologique : Lait végétal versus lait animal – ConsoGlobe)

 

En conclusion, lorsqu’on fait soi-même, la planète est gagnante et nous aussi. Non seulement on réduit le gras, le sel et le sucre ajouté, mais on peut y inclure des super aliments pour augmenter la valeur nutritive de notre plat et y donner les saveurs souhaitées. Sans parler du plaisir de cuisiner et de la fierté de déguster ce qu’on a fait soi-même

 

Bon appétit !

Par Nathalie Ainsley pour l’association québécoise zéro déchet